Abdominoplastie

Certaines personnes peuvent souffrir de lésions importantes au niveau de la peau telles que distensions, vergetures etc. que la lipoaspiration ne pourrait couvrir. Un recours à la plastie abdominale ou dermolipectomie peut s’avérer nécessaire dans ce cas.
Suite à un amaigrissement important ou une grossesse, la peau abdominale peut donner lieu à un excès cutané résiduel visible. L’abdominoplastie permet de retendre la peau et d’ôter la partie qui semble être abîmée et excédentaire.
Parfois, cette intervention peut être associée à la remise en tension des muscles de la paroi abdominale (existence d’un diastasis gênant des muscles grands droits). Elle peut également être liée à une lipoaspiration de certaines zones de la paroi abdominale.
L’abdominoplastie est une intervention esthétique que l’assurance maladie ne couvre pas sauf dans le cas des séquelles d’obésité (chirurgie bariatrique) qui peuvent, en cas de dégradations majeure de la paroi abdominale antérieure avec tablier abdominal recouvrant le pubis » être couvertes par l’assurance maladie, suite à une procédure d’entente préalable.

Chirurgie esthétique de la paroi abdominale (abdominoplastie)

Avant l’intervention d’une plastie abdominale

Le patient doit réaliser un bilan pré-opératoire selon les prescriptions du docteur.
Un médecin-anesthésiste doit être consulté au plus tard dans un délai de 48 heures avant l’intervention.
Des photographies médicales sont nécessaires et une gaine abdominale est prescrite.
Il est obligatoire d’arrêter le tabac au moins un mois avant l’intervention dans la mesure où le tabagisme peut causer les thrombo-phlébites.

Aussi, l’aspirine, les anti-inflammatoires et les anti-coagulants auraux ne doivent pas être consommés par le patient durant 15 jours précédant l’intervention et ce, afin de réduire le risque d’hémorragie.
Pour les femmes souhaitant avoir recours à ce type d’opération, la contraception orale doit être arrêtée 1 mois avant l’intervention afin d’éviter le risque thrombo-embolique.

Une anesthésie générale est obligatoire. L’intervention dure entre 1h30 et 2 heures.
Le patient est hospitalisé la veille ou le matin de l’intervention. Ce dernier doit impérativement être à jeun. La cicatrice résultant de l’opération est située au-dessus du pubis, sa taille varie dépendamment de la quantité du tissu à ôter.
Selon le type de plastie, une cicatrice autour de l’ombilic peut avoir lieu.

Après l’intervention d’une plastie abdominale

Suite à l’intervention, une surveillance postopératoire dans la salle de réveil en premier, puis dans la chambre du patient est nécessaire. Des drains aspiratifs sont mis en place afin de diminuer le risque d’hématome. Ce système de drainage est maintenu pendant 1 ou 2 jours mais n’empêche pas le patient de retourner à son domicile.
Le pansement relatif à l’opération est retiré le lendemain. Il est soutenu pas la gaine en tissu élastique dont l’achat est demandé avant l’intervention. Cette gaine doit être conservée jour et nuit durant une moyenne de 6 semaines.
Afin de réduire le risque de phlébite, le lever précoce du patient sera encouragé dès le lendemain de l’intervention. Aussi, un traitement anticoagulant sous-cutané sera effectué. Le patient peut prendre sa première douche le lendemain de la plastie abdominale.
L’hospitalisation pour une dermolipectomie abdominale dure généralement entre 1 et 2 jours. Il est fortement conseillé que le patient soit accompagné lors de son retour à domicile.
Les fils sont retirés en cas de besoin 2 semaines après l’abdominoplastie. L’arrêt des activités sportives est obligatoire pendant une durée d’environ 2 mois.
Plusieurs consultations de contrôle avec le Dr Zouhri sont réalisées.
Le résultat final de l’intervention peut être constaté au bout de 6 à 12 mois. Les cicatrices ne doivent pas être exposées au soleil pendant une année.
Les grossesses et variations importantes de poids sont fortement déconseillées après une intervention de plastie abdominale dans la mesure où elles risquent de détériorer le résultat esthétique.